La bande sonore s’associe à l’association le paradoxe du singe savant pour visibiliser la contribution des femmes du Diois. 

Pour ce premier volet, la Comtesse Béatrice de Die et Jeanne de Royannez, qui a sculpté son buste, sont à l’honneur.

Avec Kate Fletcher, Elodie Kong, Anne Deval.

Et des prises de son réalisées pendant la résidence Béatriz au théâtre de Die.

Enregistrements septembre 2020-septembre 2021

Production : Le paradoxe du singe savant / La bande sonore

Beatriz de Die (XIIe siècle) est connue comme la seule trobairitz ayant laissé une partition ; elle appartient au mouvement trobar à l’origine de la littérature européenne moderne. A Die, la « Place de la Comtesse » accueille son buste. Officiellement le buste est attribué à la sculptrice « Madame Clovis Hugues », et non à Jeanne Royannez (femme de Clovis Hugues) qui avait un nom à elle, une œuvre et un engagement politique lors de la Commune de Marseille, au même titre que son mari.